Les chefs

Louis DURET


Fondateur de l’OSPF, il a dirigé « son » orchestre sans interruption pendant 55 ans, de 1924 à 1979. Pianiste de formation, très proche d’Ernest Ansermet, il a su donner une place de choix à l’OSPF au sein du monde musical genevois. Louis Duret affectionnait particulièrement le répertoire classique : Haydn, Mozart, Beethoven. Le chef historique de l’OSPF est notamment à l’origine, avec l’organiste titulaire Pierre Segond, du Concert de Noël en la Cathédrale Saint-Pierre, devenu une tradition genevoise.

Martin HUMPERT


Contrebassiste solo de l’Orchestre de la Suisse Romande, il s’est passionné pour la direction d’orchestre, obtenant plusieurs distinctions lors de concours internationaux. Au pupitre de l’OSPF dès 1980, Martin Humpert a approfondi l’étude du répertoire classique, se tournant notamment vers les compositeurs moins connus de l’école de Mannheim : Stamitz, Cannabich. En 1990, il fit entendre pour la première fois à Genève la Passion selon Saint Marc du compositeur baroque allemand Reinhart Keiser.

Philippe GIRARD


C’est en 1991 que Philippe Girard succède à Martin Humpert. Ce jeune chef genevois apporte avec lui sa jeunesse et son sens de la pédagogie. Très éclectique, il a élargi le répertoire de Monteverdi à Honneger, de l’orchestre à cordes au grand ensemble symphonique. L’Oratorio de Noël de J.-S. Bach qu’il a dirigé en 1995 demeure un moment fort pour les mélomanes et les membres de l’OSPF. Philippe Girard a également été à la tête de l’ensemble Arcus Caeli de Meyrin, et de l’orchestre et des chœurs du Collège de Genève.

Antoine MARGUIER


Antoine Marguier a assuré la direction de l’orchestre Saint-Pierre-Fusterie de 1998 à 2010. C’est avec énergie et savoir faire qu’il a permis à l’orchestre de grandir et de se perfectionner dans le répertoire symphonique. Il a réussi a mener de front une carrière de clarinettiste à l’Orchestre de la Suisse Romande et de chef d’orchestre. Il a été nommé récemment chef résident à l’Orchestre National de Lyon et dirige l’orchestre CMgo du conservatoire de Genève.

Jean-Claude Picard


Le chef d’orchestre canadien Jean-Claude Picard a dirigé l’orchestre de 2010 à 2013. La force de son énergie créatrice ainsi que sa méthode de direction précise a donné à l’orchestre un nouvel élan. C’est sous sa baguette, que l’orchestre a pu réaliser son rêve d’opéra avec la Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni. En 2013, il a quitté l’orchestre pour le poste prestigieux de chef assistant au Royal Scottish National Orchestra.

Guillaume Berney

Photo G. Humbert


Chef d’orchestre, violoncelliste et compositeur, Guillaume Berney entre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne pour étudier le violoncelle chez Marc Jaermann et en ressort avec deux Bachelor, en violoncelle et musique à l’école, ainsi qu’un Master de direction d’orchestre dans la classe d’Aurélien Azan-Zielinsky et Phillippe Béran. En parallèle, il a obtenu un certificat de piano dans la classe de Françoise Berkovits, au Conservatoire de Lausanne.
Suit une année de perfectionnement dans la prestigieuse classe de Johannes Schlaefli à l’Université des arts de Zurich.
Il a eu la chance de suivre l’enseignement de Bernard Haitink, David Zinman, Mark Stringer, Ulrich Windfuhr et Hervé Klopfenstein pour la direction d’orchestre et de Simon Halsey et Peter Broadbent pour la direction chorale. Il a été assistant de plusieurs chefs reconnus tels Michel Corboz, Wilson Hermanto et Ivo Lipanovic.
Le chef John Nelson l’a choisi comme assistant lors de ses concert en Europe pour la saison 2013-2014. (Philharmonique de Strasbourg, Orchestre Royal du Danemark, Opéra de Nice…)
Guillaume Berney s’est produit en concert avec le Lucerne Festival Strings Orchestra, le Musikkollegium Winterthur, la Philharmonie de Kralove, le Plovdiv Philharmonic Orchestra, l’Ensemble Arc-en-Ciel, l’Akademisches Orchester Zurich, l’Orchestre de l’HEMU ainsi que l’Orchestre de Miskolc.
Il a eu le privilège de travailler avec des solistes de renom tels Gilles Cachemaille, Barbara Hendricks, Vlad Stanculeasa ou encore Olga Kindler.
Il fonde en 2010 l’Orchestre Romand des Jeunes professionnels (ORJP) dont il est le chef titulaire.
Son activité de compositeur l’a conduit à écrire des oeuvres créées par différentes formations, parmi lesquelles le Choeur Laudate Deum, l’Orchestre des collèges et gymnases lausannois et plus récemment, l’Orchestre de Chambre de Genève de même que l’ORJP, en partenariat avec le comédien Thierry Romanens. Une commande passée par l’AKO de Zürich est en cours pour la saison 2015.
Actuellement, Guillaume suit un master à la haute Ecole de Genève, orientation Recherche et théorie de la musique.